Retour au blogue

    POUR EN FINIR AVEC LA VIOLENCE CONJUGALE

Si difficile soit-il de se libérer de l’emprise d’un conjoint violent, cela est possible avec de l’aide parfois personnelle, mais surtout, professionnelle. Encore faut-il que la société puisse apporter des changements significatifs pour accélérer ce processus.  Tout particulièrement,  installer un noyau sécuritaire pour celles qui sont prêtes à faite le grand saut hors de ce nid familial qui est loin d’être confortable. Nous sommes très éloignés d’un nid douillet… où on espère incessamment de vivre une belle harmonie amoureuse et familiale.

  1. RECONNAÎTRE que nous sommes réellement pris dans l’engrenage de la violence conjugale… que ce n’est pas une chicane (ou un conflit) de couple à résoudre. La problématique est bien plus insidieuse et grave. Une situation où nous devons réaliser que nous sommes en danger et que nous avons besoin de protection extérieure.
  2. ROMPRE LE SILENCE en allant chercher de l’aide (hébergement sécuritaire, écoute et entraide, intervention appropriée aux besoins des enfants, élaboration d’un scénario de protection personnalisé, accompagnement dans les démarches juridiques et autres, suivi posthébergement, consultation externe).
  3. SORTIR DE L’AUTOMATISME DE LA RATIONALISATION ET DE LA JUSTIFICATION. De nombreux hommes violents se rendent totalement compte qu’ils font souffrir leur partenaire. Ils le font délibérément parce qu’ils veulent garder le contrôle sur la relation.  La victime vit un véritable lavage du cerveau dans leur relation, ce qui fait qu’elles s’habituent à accepter des comportements de plus en plus inacceptables et dommageables de la part de leur conjoint. Elle a perdu la maîtrise de sa vie.
  4. DÉRACINER LA HONTE ET LA CULPABILITÉ. Même en se sachant pas responsable de la violence son partenaire, le sentiment de honte et de culpabilité sont profonds et insoutenables.  La thérapie aidera à intégrer ces sentiments et émotions… et à les déraciner une fois pour toute. La patience et la persévérance à prendre bien soin de soi pour recontacter son plein pouvoir intérieur. Dans cette période, être bien entourée par de bons amis peut jouer un rôle important dans vos relations.
  5. CHOISIR DE GUÉRIR EN PROFONDEUR.  La guérison peut être douloureuse te longue. Après avoir vécu la violence conjugale pendant plusieurs années, il y a des répercussions émotives et médicales qui peuvent demander des années avant de guérir une fois la relation toxique finie. La reconstruction est un long processus, compliqué par le fait que la plupart des victimes ne partent pas avant que ce ne soit devenu absolument nécessaire. Elles sont alors épuisées émotivement, au moment même où elles doivent entreprendre le projet énorme de reconstruire leur vie, tout en continuant à craindre pour leur sécurité. 
  6. S’APPRIVOISER POUR RENAÎTRE. Dans Le secret de Blanche 1 , où je témoigne de ma propre expérience de la violence psychologique, physique et sexuelle, je parle de s’engager sur le chemin de la guérison en profondeur qui demande de travailler sur tous les plans : Intellectuel, émotionnel, corporel et spirituel, car ils s’influencent tous les uns les autres. « Le travail corporel aidera à prendre contact avec vos blocages, vos blessures, vos conflits internes.   Ce travail est primordial; il vous permettra de développer votre capacité à changer émotionnellement en profondeur et vous donnera l’énergie nécessaire pour le faire.  Pour cela, il serait important de cesser toute consommation de drogue, d’alcool, de somnifères ou autres produits qui vous intoxiques ou gèlent vos émotions et vos sensations.  Faites-vous confiance! En persévérant, en creusant de plus en plus de vous, vous accéderez à un gisement spirituel immense qui vous soutiendra et vous guidera tout au long de ce voyage intérieur. »
  7. REPRENDRE LE CONTRÔLE SUR VIE - RETROUVER SON POUVOIR PERSONNEL ET SPIRITUEL. Le processus reconstruction, de guérison suppose de retrouver son intégrité, sa dignité et le respect de soi-même.  En avançant pas à pas dans la VÉRITÉ sur son Chemin d’Intégration, la clarté intérieure prend de plus en plus place en soi, créativité et le dynamisme de vie rejaillit… L’estime et la confiance en soi se fortifient… nos potentialités se développent… la métamorphose s’accomplie… Il y a cet extrait du magnifique du livre Le parcours de l'héroïne ou la féminité retrouvée2  de Maureen Murdock qui me touche profondément : « L’expérience spirituelle de la femme consiste non pas à sortir d’elle-même, mais à s’y enfoncer plus profondément. La descente s’effectue malgré nous, nous essayons toutes d’y échapper, mais à un moment de nos vies, nous nous mettons en route vers les profondeurs. Ce n’est pas un voyage séduisant, mais il fortifie la femme et clarifie le sens qu’elle a de son moi. Elle peut rester là, longtemps dans l’obscurité à attendre pendant que là-haut la vie continue. » 
  8. RECONTACTER SA  « VÉRITABLE NATURE » . À travers la reprise du pouvoir sur sa vie… pas à pas, nous retrouvons notre pouvoir personnel et spirituel… Lors de ce retour vers soi… au-delà de notre personnalité blessée, nous pouvons accéder à notre « Véritable Nature ».  La bonne nouvelle est que nous n’avons pas besoin d’être guérie totalement pour y parvenir… C’est la grâce que je vous souhaite… Jacqueline Kelen dit à ce sujet : «  En certains instants illuminés, la blessure qui marque toute existence n'est plus une douleur, une honte, mais un honneur, une visitation. La Beauté et l'Amour viennent au plus près de l'être par un souffle puissant, par des traits acérés, en ce lieu du cœur où toute séparation est levée, où s'abolit en un éclair la distinction entre la déchirure et la grâce. » 3

À mon avis, et selon mes expériences personnelles et professionnelles, les conséquences de l'abus sexuel (incluant l’inceste) et de l’abus physique durant l’enfance peuvent jouer aussi le rôle de facteur de vulnérabilité, et de ce fait, de la revictimisation.  Les patterns se reproduisent… tant et aussi longtemps qu’on ose briser le silence et rompre les chaînes qui nous retiennent prisonnières dans ce cercle vicieux et infernal.

La violence est inacceptable… qu’elle soit psychologique, physique, verbale, sexuelle ou économique.

Femmes retrouvez votre pouvoir…  Devenez qui vous êtes réellement…

S.O.S. Violence Conjugale
1 800 363-9010
24hre/jour 7 jours/7

SOURCES :
1LANDRY, Blanche.  Le secret de Blanche. Éd.de l’Homme.p.162 
2MURDOCK, Maureen. Le parcours de l’héroïne, ou de la féminité retrouvée. Éd. Dangles. p.133
3KELEN, Jacqueline. Divine blessure. Albin Michel. p. 291.

AUTRES RÉFÉRENCES :
 S.O.S. Violence conjugale  
Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale 
Violence conjugale: 10 conseils de femmes qui ont réussi à s’en sortir 
Trousse Média sur la violence conjugale de l’Institut national de santé publique Québec
Préparez vous à partir  (Liste pour aider à quitter une situation de violence conjugale) 

Le 5 mars 2021